CalendrierAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionFAQ
OUVERTURE forumAprès de longs mois, Gemories ouvre enfin ses portes le 5 avril !
Attention AttentionPassez bien sur les annexes afin de pas faire d'erreur technique !
Message pas importantSinon plein plein plein de love les amours, on vous aime déjà tous hyper fort.
soucis de codageOn rencontre des petits soucis de codage. On règle les soucis au plus vite !

Partagez | 
 

 like a half of a whole (victiana)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Souviens-toi de toujours essayer
Ariana I. FairchildSouviens-toi de toujours essayer
let me contact you
Mon arrivée sur Gemories date du : 05/04/2017 et j'ai déjà posté : 60 messages et obtenu : 440 points. On me dit souvent que je ressemble à : la magnifique shay mitchell et je crédite : primbird (avatar), beerus (signature). Sur internet on me connait sous le pseudo : sarah/atlantis.
Etant né(e) le : 14/08/1995 j'ai actuellement : 22 ans. De nationalité : anglo-égyptienne, le désert dans la peau et la classe jusqu'au bout des ongles. j'en suis plutôt fier(e) : . Dans la vie de tous les jours, je suis : étudiante en archéologie, cauchemar de la loge et on peut m'affilier : à la tinley school - pour le moment secrètement ou non. Actuellement : célibataire, mais propriété privée de jackson. et de victoire. les deux, en fait j'ai un penchant pour : les hommes et les femmes, c'est pareil - les deux la détestent.

Sam 15 Avr - 17:56

like a half of a whole
Sa poitrine devait être remontée jusqu'au niveau de ses yeux - au moins. Si elle mettait la main sur le type qui avait inventé le corset (et peu importait l'époque, elle le trouverait), elle allait lui faire payer le jour il s'était cru assez malin pour révolutionner la mode féminine. Même si, évidemment, ceux conçus par le département de couture des adeptes n'avait rien à voir avec l'espèce d'instrument de torture de l'époque. Il n'empêchait que le type passerait un sale quart d'heure. Elle lissa un peu plus le satin de son jupon, s'émerveillant encore de la manière dont les costumières avaient réussi à couvrir le maximum de son corps tout en respectant les courants de mode de l'année dans laquelle on allait la projeter - autrement dit, en plein dans la régence. On avait couvert le haut de ses bras de dentelle légère, et des gants longs prenaient le relais pour masquer sa peau et ses doigts. Et partout, partout, une montagne de tissu blanc brodé et rebrodé. Les cheveux relevés en un chignon sombre, piqué de poinçons à perles et surmonté d'un horrible chapeau (blanc, à fleurs... blanches) de trois kilomètres de diamètre. Et pour couronner le tout, un ras-de-cou étincelant de perles, une agate en plein centre (haha). Tellement d'efforts pour la faire paraître innocente, blanche colombre virginale qu'elle (n')était (pas). La vérité, c'était que c'était Victoire, leur atout. Elle les mettait tous dans sa poche.
Et elle aussi, elle s'y laissait prendre.
Elle venait à peine de sauter, le bout de son doigt encore douloureux de sa rencontre inopinée avec le chronographe, les yeux encore éblouis de l'éclat olive de son agate. Eclat moins vigoureux qu'avant, malgré tout. Victoire se faisait désirer, visiblement. Comme toujours. Comme ce jeu entre elles, dont elle ignorait complètement les règles et les enjeux. Et elle ne savait pas si ça lui plaisait ou pas. Ce qu'elle savait, c'était que ça la terrifiait. Et qu'elle en avait ras-le-bol de patauger dans un vieux tunnel. Il fallait encore qu'elle aille sympathiser avec un vieux duc qui ne savait pas garder ses mains sur lui, et ça la mettait de mauvaise humeur - pour des raisons évidentes, déjà, et puis parce que le vieil imbécile allait probablement se tuer en l'approchant trop, et elle aurait (encore) des comptes à rendre avec la direction de Tinley après.
Un éblouissant éclat turquoise, et Victoire était là, charmante, comme toujours. Elle avait toujours vu en son aigue-marine de binôme un petit soleil rayonnant, au point qu'elle se sentit légèrement moins grincheuse - suffisamment pour lui adresser un sourire complice. 'Prête, de Valois? Ou plutôt... Cousine?' Tss. Comme si quelqu'un était vraiment susceptible de croire qu'elles étaient de la même famille.

   

   

   
☆☆☆ Beerus

_________________
SINNER'S DEVIL TOUCH
there's a darkness deep in me, i keep falling asleep to these wicked dreams; can't fight the darkness deep in me
Revenir en haut Aller en bas
avatar
La grandeur des petits débuts
Victoire de ValoisLa grandeur des petits débuts
let me contact you
Mon arrivée sur Gemories date du : 20/06/2016 et j'ai déjà posté : 179 messages et obtenu : 837 points. On me dit souvent que je ressemble à : cutie Natalia Dyer et je crédite : Nicolas le magnifique (avatar) & beerus (sign). Sur internet on me connait sous le pseudo : .OBSTINATO (mogo).
Etant né(e) le : 18/03/1996 j'ai actuellement : 21 ans. De nationalité : française j'en suis plutôt fier(e) : . Dans la vie de tous les jours, je suis : étudiante à la Tinley School et on peut m'affilier : avec l'école secrètement ou non. Actuellement : jalousement célibataire bien que propriété exclusive de beaucoup trop de personnes on perd l'exclusivité là j'ai un penchant pour : les âmes, la douceur des courbes féminines et les muscles gonflés masculins.

Mar 18 Avr - 21:47


like a half of a whole
feat. ariana & victoire

Un éclat turquoise venant éblouir les environs du vieux tunnel que l'Institut gardait précieusement gardé afin de pouvoir faire apparaître les plus jeunes élèves en sûreté. L'atmosphère semblait comme changée dans ce petit tunnel pourtant la seule responsable n'était autre que la pollution ambiante bien moi existante qu'à l'époque actuelle. L'époque Victorienne, sûrement une de ses préférées avec la révolution industrielle puis les chemins de fer, une merveille pour la petite passionnée d'ingénierie. Certes ce n'était pas aussi plaisant qu'une mission pour parler avec ce cher de Vinci mais tout de même. Si les costumières s'étaient précipitamment lâchées sur la couleur blanche pour toute la tenue de la belle Fairchild, Victoire elle avait sa dose de bleu élégamment ponctué par un blanc lys. On ne pouvait point nier le petit accent français de la jeune femme ni même sa façon de comporter, une des difficultés qu'elle portait pour chacune de ses missions. Les costumières en venaient presque à jouer avec ça pour ses tenues, les de Valois avaient tellement d'importance et de membres dans le passé que la jeune fille pouvait garder son patronyme avec facilité. Prétextant être une cousine lointaine alors que ses ancêtres n'avaient jamais bougé de leurs châteaux établis aux quatre coins de l'hexagone. Un mix parfait des deux styles alors qu'elle portait une robe bien trop bouffante pour le présent, Victoire n'avait point besoin d'une touche de maquillage pour rehausser la couleur aigue-marine de ses yeux grâce à la robe portant cette même couleur. Un long et ample manteau blanc venant casser le tout, la de Valois était du style à tomber rapidement malade alors on ne prenait même plus de risque. Contrairement à sa grande amie, la petite brune avait ses cheveux dans des boucles venant s'abattre dans son dos et un petit triangle vers l'avant garnis de fleurs. Cette mission lui plaisait que très peu, ce fameux duc détenait des relations avec certains membres secrets de l'alliance florentine, stupide, pathétique. Comme si infiltrer leurs cercles aussi tôt aiderait l'école. Victoire ne contesterait jamais Gideon et Gwendolyn mais ce n'était pas l'envie qui lui manquer honnêtement. Jouer de leur charme ? Bon d'accord, les deux brunes étaient en âge de se marier dans cette époque précise mais sinon qui voudrait d'une gamine comme elle ? Le seul point positif restait la présence d'Ariana. Ce jeu venant lui offrir un rush d'adrénaline, ce jeu la tenant éveiller le soir pour essayer de comprendre comment se rapprocher du but. Quel but ? Même la brune l'ignorait mais il y avait comme cette connexion qui l'attirait, comme un manque quand elle était bien trop loin de l'Agate. Certains pourraient dire que c'était dû à leurs pierres, Victoire n'en croyait rien, la française se croyant bien trop intelligente pour succomber à ce genre de bêtises. Succomber à cet orgueil qui la consumait par contre c'était une tout autre histoire. Cousine. Non mais l'école délire complètement, j'espère que ce duc est hypermétrope sinon on est démasqué avant même d'arriver. Son manteau bien trop gênant, Victoire le confia à un des adeptes que l'école avait récupéré de la Loge, tant pis si elle attrapait froid, elle n'allait sûrement pas transpirer avant même l'heure de la baston. Une mission entre filles, heureusement que les profs les ont écarté, j'aurais même pas imaginer la réaction des garçons face aux ducs ! Victoire était plutôt ravie de rester seule avec la belle brune tout en s'éloignant de la relation toxique qu'elle s'était elle-même crée avec son gardien. Jalousie la consommant, Victoire la brisée complètement incapable d'être extérieur dans un groupe d'amis.


♡ ♡ ♡
@ariana i. fairchild
MACFLY


_________________

♒♒♒ ce sont des mots prononcés au hasard qui m'ont tout révélé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Souviens-toi de toujours essayer
Ariana I. FairchildSouviens-toi de toujours essayer
let me contact you
Mon arrivée sur Gemories date du : 05/04/2017 et j'ai déjà posté : 60 messages et obtenu : 440 points. On me dit souvent que je ressemble à : la magnifique shay mitchell et je crédite : primbird (avatar), beerus (signature). Sur internet on me connait sous le pseudo : sarah/atlantis.
Etant né(e) le : 14/08/1995 j'ai actuellement : 22 ans. De nationalité : anglo-égyptienne, le désert dans la peau et la classe jusqu'au bout des ongles. j'en suis plutôt fier(e) : . Dans la vie de tous les jours, je suis : étudiante en archéologie, cauchemar de la loge et on peut m'affilier : à la tinley school - pour le moment secrètement ou non. Actuellement : célibataire, mais propriété privée de jackson. et de victoire. les deux, en fait j'ai un penchant pour : les hommes et les femmes, c'est pareil - les deux la détestent.

Lun 1 Mai - 19:15

like a half of a whole
Étouffée dans sa montagne de tissu blanc comme une jolie meringue, elle ne faisait que pâle figure aux côtés de Victoire. Pas qu'elle se trouve spécialement laide. Se promener au gré des différentes époques lui avait bien laissé comprendre qu'elle était susceptible de plaire. Même si, une fois sur deux, au dix-huitième siècle, on la prenait pour une italienne ou une métisse qu'un navigateur aurait ramenée des îles - ce qui était légèrement vexant, puisque ses origines étaient l'une des rares choses qui lui restaient de sa mère. Elle, elle plaisait comme un trou noir; Victoire, elle, c'était une étoile, un peu trop brillante et inaccessible. Même si elle n'avait pas l'air joyeuse. Probablement la mission, qui la rebutait un peu. Et elle ne pouvait pas dire qu'elle n'approuvait pas l'opinion de sa compagne. Après tout, c'était légèrement insultant de se dire que la seule valeur qu'on leur attribuait, c'était d'être suffisamment jolies pour servir de distraction. Ce qu'elle ne pouvait contester, c'était que Victoire avait tout le nécessaire pour le rôle. Et étrangement, elle n'appréciait que très moyennement de voir ces babouins pomponnés de courtisans tournoyer autour de sa binôme. Ce qu'elle appréciait encore moins. Elle n'était pas de ceux qui aimaient perdre le contrôle, et elle ne contrôlait pas vraiment ses réactions en présence de Victoire, pas plus qu'elle n'était capable de mettre un nom dessus. "Cousine. Non mais l'école délire complètement, j'espère que ce duc est hypermétrope sinon on est démasqué avant même d'arriver." Elle lâcha un petit rire, et rajusta l'une des boucles de Victoire. Effectivement, elle n'avait rien de sa cousine. Ou au vingt-quatrième degré. Au moins. 'Le pauvre chéri ne va même pas comprendre ce qui lui arrive, défaut de vision ou pas. Il sait pas comment sont les femmes, de nos jours. Et puis j'ai majoré le cours de théâtre, le semestre dernier.' Ça, c'était un pieux mensonge. Tout le monde, à l'école, savait qu'elle n'était pas réputée pour faire dans la dentelle. Rusée, certes, mais elle avait un peu tendance à virer brute de décoffrage, quand elle s'y mettait. Les relations humaines lui échappaient encore. Pas étonnant, qu'elle se foire toujours en leçons de bonnes manières. Après tout, elle avait commencé à base de films stupides pour adolescents (et c'était comme ça qu'elle avait fini par gifler la première blonde qui était venue lui parler gentiment - pas son moment le plus glorieux, d'ailleurs). 'Une mission entre filles, heureusement que les profs les ont écarté, j'aurais même pas imaginer la réaction des garçons face aux ducs !' Elle lâcha alors un rire franc, probablement son dernier de la soirée - de un parce que ce serait mal vu, de deux parce qu'elle n'aurait probablement pas la moindre envie de rire. 'Tu parles, les hommes, aucun sens de la subtilité ou de la politique. 200% de testostérone, et on se retrouve dans les problèmes jusqu'au cou après. Les filles domineront le jour, un monde, c'est tout.' Sur ces mots, elle esquissa un franc sourire et offrit son bras à Victoire, elle qui était pourtant si rebutée par les contacts humains (mais grâce aux costumières, elle était largement assez couverte, merci bien). 'Si Mademoiselle veut bien se donner la peine.' Elle entendait déjà la musique et les rires au loin, et retint une grimace. Il était temps de se mettre au travail.
   
@victoire de valois

   

   
☆☆☆ Beerus

_________________
SINNER'S DEVIL TOUCH
there's a darkness deep in me, i keep falling asleep to these wicked dreams; can't fight the darkness deep in me
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
let me contact you

Revenir en haut Aller en bas
 
like a half of a whole (victiana)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Half-Life] Jumping Aera
» Half Life 2 Survivor vers 1 & 2 (Taito Type-X+)
» [ZDOOM/SKULLTAG] Half-Life 2 weapons mod (BETA)
» [Half-Life] E-Gauss-CentriX
» Pour les fans de HALF-LIFE...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GEMORIES :: The Past :: London, Victorian Era-
Sauter vers: