CalendrierAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionFAQ
OUVERTURE forumAprès de longs mois, Gemories ouvre enfin ses portes le 5 avril !
Attention AttentionPassez bien sur les annexes afin de pas faire d'erreur technique !
Message pas importantSinon plein plein plein de love les amours, on vous aime déjà tous hyper fort.
soucis de codageOn rencontre des petits soucis de codage. On règle les soucis au plus vite !

Partagez | 
 

 Besoin de prendre l'air Feat. Alekseï

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
A l'impossible nul n'est tenu
Angeline MontroseA l'impossible nul n'est tenu
let me contact you
Mon arrivée sur Gemories date du : 06/04/2017 et j'ai déjà posté : 123 messages et obtenu : 398 points. On me dit souvent que je ressemble à : Holland Roden et je crédite : Green Arrow Sur internet on me connait sous le pseudo : Dylie
Etant né(e) le : 12/07/1992 j'ai actuellement : 25 ans. De nationalité : Anglaise j'en suis plutôt fier(e) : . Dans la vie de tous les jours, je suis : Etudiante et on peut m'affilier : Tinley School secrètement ou non. Actuellement : célibataire j'ai un penchant pour : Hommes.

Ven 7 Avr - 22:47

Un peu d'air frais...
Alekseï Löwewald
Aujourd'hui avait été une journée assez remplie pour ma part. J'avais eu droit aux cours habituels donnés par des professeurs plutôt sympathiques dans l'ensemble. J'avais eu droit à mes entraînements intensifs aux arts du combat. Merci papa de vouloir me voir toujours prête. Bref, une journée des plus banales depuis maintenant quelques temps. Outre le fait de passer mon temps à me rebeller à droite à gauche, j'avais aussi eu envie de penser à moi. J'étais donc allée dans le jardin de l'école. C'est un endroit splendide et très bien entretenu. Il a des fleurs plus belles, les unes des autres, des arbres pour s'y asseoir dessous avec leur banc. Sans oublier la grande fontaine. Je voulais m'isoler un peu pour écrire dans mon journal. J'aime de temps à autre y écrire ce que je ressens. Ca me fait du bien. Je dirais même que c'est presque thérapeutique.

Je descendais les quelques marches de l'arrière du château pour passer une jolie porte en bois massif. Je fis quelques pas pour me retrouver dans le grand jardin. Il est tout simplement immense et si beau. Alors que je rêvassais, je finis par aller m'asseoir sur un banc libre à l'ombre du soleil, car oui aujourd'hui il faisait beau. J'avais posé à côté de moi mon sac de cours et j'en sortis mon journal. Mais avant de prendre mon crayon pour y inscrire mes pensées, je m'étonnais à lire les premières pages. Elles ne sont pas bien joyeuses mais parfois j'aime me remémorer mes ressentis.

"Premier écrit;

Cher journal,

je dois tout de suite mettre les choses au clair, faire un journal c'est un peu ridicule pour moi voir peu prudent. Un carnet dans lequel vous marquez vos secrets les plus intimes ? Et s'il venait à tomber entre de mauvaises mains hein ? Votre destruction suivie de votre mort sociale sera alors toute proche. Mais bon d'après mon père il parait que ça serait une bonne idée que je mette mes pensées sur papier pour "y voir plus clair, me retrouver et m'aider à surmonter mes problèmes". Oui, c’était exactement ses mots. Je n'avais pas pour habitude inébranlable de faire tout ce que me disait mon père même si j'essayais de le rendre fière de moi mais après tout même si je trouvais cette idée de journal intime vraiment nulle, ça ne me coûtait rien d'essayer non ? Alors voilà, je suis en train d'écrire avec une jolie plume sur ce cahier tout neuf avec ses belles pages blanches toutes lisses. Non mais qu'est ce qui me prends ? Je rêve ou je suis en train de parler de pages lisses ? J'ai l'impression d'être une vraie fille! Désolée mais j'ai horreur de me laisser distraire par des futilités tu le verras vite. Ma soeur prétendait que c'était parce qu'au fond de moi j’étais fragile et sensible, que j'avais l'air si perfectionniste et si obsédée par la perfection. Mais passons..."


Je souris à la relecture de cette première page. Tellement rebelle la petite Ange. Je n'ai pas vraiment changé mise à part que je suis un peu plus fille ou femme plutôt. Puis je lus le second passage.

"Second écrit;

D’accord, j'ai menti. Je suis désolée et en plus j'ai mis plus d'un mois à le reconnaître. Non mais regardez-moi, je suis en train de présenter mes excuses à un stupide cahier (pardon pour ça aussi), il y a vraiment quelque chose qui cloche chez moi. Je n'arrive pas à me dire que nous vivons dans ce monde de folie! Trop de choses néfastes m'arrive. Entre un père mangemort, une meilleure amie tuée.... Voilà c'est dit. C'est pour cette raison que mon père m'a conseillé de mettre au clair ce que je ressentais grâce à ce cahier. Mais l'autre fois j'ai... Je sais pas je n’ai pas pu le dire vraiment. Il est vrai que nous sommes habitués à la situation actuelle mais ça énerve. Parfois c'est un calvaire... Pourquoi? Et bien ma mère Annabeth Burwell n'est plus. Elle nous a quitté dans un accident de voiture et je ne l'ai pas vraiment connu...J'étais trop petite, je n'ai pas beaucoup de souvenirs et la présence et l'amour de ma mère me manque. Je préfère tout garder pour moi et me montrer forte mais il faut aussi que je craque un peu et donc sur un journal"


Ce n'était pas une bonne période à ce moment là, je m'en rappelle. Heureusement que j'ai évolué. J'ai d'autres malheurs mais je suis aujourd'hui plus armée et mieux entourée. Je souris de nouveau rien qu'à la pensée de Leks. J'ai la chance d'avoir pu le trouver. Je ne sais pas ce que serait ma vie sans lui. Je continuais à sourire bêtement. Si je pouvais m'observer hors de mon corps et bien je me prendrais pour une simplette. Mais au moins, il faut l'avouer, je vais mieux. Puis une voix vint à me faire sortir de ma rêverie. J'en sursauta tout en fermant vite mon journal pour le cacher dans mon sac.

electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pour la patrie et l'humanité
Alekseï LöwewaldPour la patrie et l'humanité
let me contact you
Mon arrivée sur Gemories date du : 05/04/2017 et j'ai déjà posté : 34 messages et obtenu : 274 points. On me dit souvent que je ressemble à : Matthew Daddario et je crédite : BONNIE Etant né(e) le : 09/07/1990 j'ai actuellement : 27 ans. De nationalité : britannique j'en suis plutôt fier(e) : . Dans la vie de tous les jours, je suis : infirmier et on peut m'affilier : à la Tinley School secrètement ou non. Actuellement : je suis célibataire, le coeur aussi indomptable que le vent j'ai un penchant pour : les hommes, comme les femmes, je ne suis pas difficile.

Sam 8 Avr - 18:42

Un peu d'air frais...
Alekseï Löwewald
Tu avais bossé toute la nuit, étant de garde jusque sept heure du matin. Ce travail, tu l’aimais, réellement. Un peu de normalité dans cette existence de fou, partagé entre ton rôle de gardien et celui d’infirmier, tu devais gérer deux univers complètement différents. Pourtant, tu devais faire avec et là était le souci. Contrairement à ta Pierre, Angeline, tu appréciais moyennement les voyages dans le temps. Il faut dire que tu t’inquiétais sans cesse pour elle, ce lien indéchiffrable vous unissant depuis bien des années maintenant. Un jour, tu te souviens t’être demandé ce que ta mère éprouvait pour sa Pierre, elle aussi était une Gardienne. A présent tu le sais, à présent tu le comprends. C’est quelque chose d’intense, il n’y a pas de mots pour décrire cette relation. Poussant un long soupir, tu sors de la chambre de ton dernier patient, enlevant tes gants au passage. Tu es assez fatigué, mais avant de rentrer chez toi et d’aller te coucher, tu t’étais promis d’aller voir Angeline et Jasmine à la Tinley School. Jasmine se sent délaissée depuis qu’Angeline était entrée dans ta vie, tu avais du mal à lui faire comprendre qu’elle restera à jamais ta sœur chérie. Calmement, tu vas te changer, enfilant un jeans et un t-shirt noir sans manche. Pull à col roulé par-dessus, tu mets ta veste rapidement et file vers les bureaux pour indiquer ton heure de sortie. Encore une fois, tu as fait des heures supplémentaires, pas étonnant que tu sois vidé. Saluant quelques collègues d’un signe de la tête, tu sors de l’hôpital en respirant l’air frais. Adieu l’odeur de désinfectant, de produits divers, et bonjour l’odeur de Londres et de sa pollution évidente. Sortant ton portable, tu jettes un coup d’œil sur l’heure avant de prendre le volant pour te diriger vers ton ancienne école.

Le chemin, tu le connais par cœur, l’ayant fait à de nombreuses reprises. Angeline est plus jeune de deux ans, elle est donc encore aux études, alors que toi, tu es un Gardien expérimenté depuis peux. Une demi-heure plus tard, tu te garais sur le parking de l’école, observant les bâtiments qui te sont si familiers. Ta deuxième école…Très vite, tu peux ressentir le vide en toi s’amoindrir et ce, un peu plus à chaque minute que tu te rapprochais. Tes pas résonnent dans les couloirs, instinctivement, tu sais où aller, où te diriger. Mains dans les poches, tu ne prends pas longtemps avant d’entrer dans le jardin. Directement, la chevelure feu de la rouquine te saute aux yeux et tu souris en coin, approchant en silence, discret comme pas deux. Tu as beau être grand et imposant, tu as également appris à gérer ta corpulence et ainsi, bouger en silence. Angeline semble absorbée dans ce qu’elle fait, un carnet en main que tu te doutes être son journal intime. « Rassures-moi, t’écris pas des saletés sur moi. » Elle sursaute et tu roules des yeux, souriant légèrement face à sa réaction. « Relaxe, ce n’est que moi. » Tu arrives à sa hauteur, posant un baiser sur le haut de son crâne avant de te laisser aller à ses côtés en poussant un soupire fatigué. Directement, tu te sens mieux, complet. Elle est là, c’est ce qui compte, ça te rassure, ça te rend plus paisible également. Tournant les yeux vers elle, tu penches légèrement la tête sur le côté. « T’es nerveuse que tu caches ton carnet en mode ninja ? Non parce que, ça aurait pu être des yeux mal avisés tu sais…hors, j’ai pas envie de botter le cul à quelqu’un qui aurait lu ton journal. »

Ce qui est vrai, bien qu’Angeline soit capable de se débrouiller toute seule pour botter le cul des gens. Un léger sourire s’affiche sur le coin de tes lèvres, l’un de ces rares sourires qui prennent position sur ton visage en règle générale, sauf avec elle. Votre relation était compliquée, vraiment, surtout depuis ce unique baisé échanger. C’était quelques jours après la mort de tes parents, tu t’en souviens encore aujourd’hui. Tu te souviens encore de ses lèvres se posant sur les tiennes, de tes lèvres répondant à son baiser alors que tu sentais la peine t’envahir, les larmes inonder tes joues. Oui, tu n’avais rien oublié de cette seule fois, pourtant, vous n’en aviez jamais reparler, ça ne c’était jamais renouvelé. Il faut dire que tu es du genre à fuir les sentiments, à refuser de t’attacher outre raisons. Mais avec elle…tout se bousculait depuis si longtemps que tu t’étais perdu en route, ne sachant plus sur quel pied danser. Alors oui, tu préférais nier, ne pas en parler, éviter ce sujet fâcheux. Tu n’es pas et ne sera jamais le prince charmant, que du contraire. « Ca va toi ? Tu as vu ma sœur aujourd’hui ? J’ai promis de passer la voir après t’avoir trouvé… » Entre elle et Jasmine, ça n’a jamais été le grand amour, pour ton plus grand malheur. Jasmine a peur qu’Angeline t’éloigne d’elle et Angeline, elle, semble empiéter sur l’espace de Jasmine. Bref, tu te retrouves clairement le cul entre deux chaises, ce qui n’est pas pour te plaire. Tu avais beau dire à ta cadette qu’il ne se passait rien entre ta Pierre et toi, elle ne semblait pas le croire, le réaliser. Passant une main dans ta nuque, tu déposes ton front sur l’épaule d’Ange en gémissant. « Je rêve d’une bonne nuit de sommeil. »



electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
A l'impossible nul n'est tenu
Angeline MontroseA l'impossible nul n'est tenu
let me contact you
Mon arrivée sur Gemories date du : 06/04/2017 et j'ai déjà posté : 123 messages et obtenu : 398 points. On me dit souvent que je ressemble à : Holland Roden et je crédite : Green Arrow Sur internet on me connait sous le pseudo : Dylie
Etant né(e) le : 12/07/1992 j'ai actuellement : 25 ans. De nationalité : Anglaise j'en suis plutôt fier(e) : . Dans la vie de tous les jours, je suis : Etudiante et on peut m'affilier : Tinley School secrètement ou non. Actuellement : célibataire j'ai un penchant pour : Hommes.

Dim 9 Avr - 15:25

Un peu d'air frais...
Alekseï Löwewald
Ecrire des saletés moi? Non jamais! Bon ok si j'avoue. Après tout un journal intime est fait pour inscrire tout ce qu'on ressent non? Il m'arrive de m'y défouler et d'être un peu vulgaire oui. Ca me fait du bien et en aucun cas, je ne veux que quelqu'un le lise. C'est bien trop personnel. Même si j'ai ce lien unique avec Leks, je ne veux pas non plus qu'il le lise. Il verrait mes méchantes paroles sur sa soeur, ou quand il m'énerve de trop. Je ne veux pas le blesser. Il est bien trop il important pour moi. Je ne veux pas le perdre même de façon stupide. Oui, j'avais eu une réaction rapide pour cacher ce journal mais ce n'est pas pour rien. Je tiens à ma vie plus que privée.

"Ne t'en fais pas va, j'aurais botté les fesses à cette personne avant toi. Tu me connais, je ne me laisse pas facilement faire"

J'apprécie le comportement de Leks. Il ferait également tout pour moi. Un véritable fervent chevalier même s'il déteste entendre ça. Il est vrai que je ne sais pas du tout où j'en suis avec lui. C'est dur de le cerner par moment. Mais moi même je ne sais pas déchiffrer les sentiments que j’éprouve pour lui. Suis-je amoureuse? Est-ce un fort sentiment amical ou fraternel? Aucune idée. Pour en savoir d'avantage, j'ai même tenté un baiser avec lui, au moment où il en avait le plus besoin mais...Mais on en a jamais reparlé. Ca me travaille énormément mais je ne me vois pas me lancer dans cette conversation avec lui. Il n'est pas prêt et puis, je n'ai pas envie qu'il parte en courant.

" Ca va oui", lui répondis-je tout en souriant. Mais ce sourire s'effaça aussitôt. Il venait de me demander où était sa soeur. Ah Jasmine. En fait, ce n'est pas que je ne l'aime pas mais j'aime avoir Leks pour moi. C'est plus fort que moi. Je ne me contrôle pas et elle a du mal à comprendre ce lien. Du coup, je sens bien que je l'agace. Elle devient méchante et donc moi aussi. C'est un peu une guerre froide entre nous. C'est à celle qui craquera la première. Mais je ne peux pas demander à mon gardien de choisir entre moi et sa soeur. Ce serait incorrecte de ma part. Donc je fais avec et je continues ainsi. C'est presque devenue une habitude. Pourtant au plus profond de moi, j'aimerais bien m'entendre avec elle, mais non...

"Je crois qu'elle est encore en cours, elle ne devrait pas tarder. Mais bon pour le moment, tu es mieux avec moi!"

Ange! Bon sang c'est plus fort que toi! Tu cherches toujours la petite bête. Et puis ta possessivité te fera perdre Alekseï un jour! Parfois, je déteste ce que je suis. Oui ça m'arrive mais je ne peux pas changer en un jour. C'est alors qu'il posa sa tête sur mon épaule. Que j'aime ce sentiment de proximité entre nous. Il me redonne le sourire et me fait vite oublier mes petits tracas. Leks est si doux, si attentionné. C'est à moi d'être là pour lui et pas toujours lui pour moi.

" Ta journée a été éprouvante? Pourquoi n'es-tu pas rentré dormir au lieu de me voir j'aurais compris tu sais"

J'avais fini par poser ma joue contre le haut de sa tête pour venir lui faire une caresse sur sa joue. Sa peau est si douce, j'en suis presque jalouse.

" Moi qui croyais que tu étais jamais fatigué ce n'est pas ce que tu m'as dis la dernière fois, super Leks?"

Je le taquinais un peu. On aime bien le faire. C'est un jeu entre nous. On a pris l'habitude. J'aime ce genre de relation, sinon ça serait trop monotone et je m'ennuierais. Mes amis le savent. J'aime taquiner faire rire pour oublier les travers de la vie.

electric bird.


_________________

I CAN LIVE UNDERWATER

©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Pour la patrie et l'humanité
Alekseï LöwewaldPour la patrie et l'humanité
let me contact you
Mon arrivée sur Gemories date du : 05/04/2017 et j'ai déjà posté : 34 messages et obtenu : 274 points. On me dit souvent que je ressemble à : Matthew Daddario et je crédite : BONNIE Etant né(e) le : 09/07/1990 j'ai actuellement : 27 ans. De nationalité : britannique j'en suis plutôt fier(e) : . Dans la vie de tous les jours, je suis : infirmier et on peut m'affilier : à la Tinley School secrètement ou non. Actuellement : je suis célibataire, le coeur aussi indomptable que le vent j'ai un penchant pour : les hommes, comme les femmes, je ne suis pas difficile.

Jeu 13 Avr - 20:12

Un peu d'air frais...
Alekseï Löwewald
Angeline, c’est ta Pierre, mais bien plus que ça encore. Avec elle, tu te sens entier, tu te sens vivant. Tu sais que pour tout Gardiens et Pierres c’est pareil, mais tu sais également qu’il y a quelque chose de différent, de plus fort. Lorsque tu la vois, tu ne peux t’empêcher de respirer comme si, jusqu’à présent, tu avais purement et simplement cessé de respirer. Elle range son journal intime lorsqu’elle t’entend, un peu trop vivement et tu es piqué d’une certaine curiosité. Tu n’aimes pas quand elle te cache des choses néanmoins, tu sais qu’elle a sa vie privée, sa vie intime comme tu as la tienne. Imaginer pourtant qu’elle puisse confier ses secrets à de simples pages de papiers alors que toi, tu es là, te rend jaloux. Bon d’accord, être jaloux d’un journal n’est pas très intelligent, mais quand même. « Je pense même te connaître mieux que quiconque. » Sourire subtile aux lèvres, tu viens te poser à ses côtés. Oui, tu la connais depuis plusieurs années à présent. Tu te souviens encore de ce vide comblé lorsque, pour la première fois, tu avais croisé sa route dans les couloirs. Tu l’avais sentie arrivée, approcher. Ta mère te l’avait dit : tu sauras…et tu avais su, senti qu’elle était tienne, qu’elle était celle qui te complètera entièrement d’une façon indescriptible. D’ailleurs, depuis quelques temps déjà, tu ne sais plus trop quoi penser d’elle, de vous. Vous êtes dans une relation déjà compliquée de base de par vos fonctions, mais il y avait ce petit quelque chose en plus. Le fait que tu jalouses les hommes sur qui elle pose les yeux, à qui elle prête trop d’attention. Le fait qu’encore aujourd’hui tu repenses à ses lèvres se posant sur les tiennes, à la chaleur de son souffle contre ta peau.

Tu soupires légèrement face à ses paroles, levant les yeux au ciel. Elle a toujours ce besoin de se poser en priorité face à ta sœur, tu le sais, Jasmine fait de même. Tu es pris entre deux feux, sauf que tes sentiments pour l’une et pour l’autre sont totalement différents mais pas moins puissants. Jasmine et Angeline ont une importance cruciale à tes yeux, elles sont irremplaçables. Une Pierre, tu n’en auras qu’une seule dans ta vie, pareille pour ta petite-sœur. Vivre sans l’une et sans l’autre t’es complètement impensable. « Je suis bien avec toi, mais je suis bien avec elle aussi…Ne me lance pas sur ce terrain, tu sais qu’il est miné. » Tu ne dis pas ça avec froideur, non, une pointe d’amusement se mêle même à tes mots alors que, fatigué, tu viens déposer ton front contre son épaule. Tu es tendu, épuisé et ça se voit. Tu accumules les heures supplémentaires pour subvenir aux besoins de Jasmine, mais également aux tiens. Tu bosses pour qu’elle ne manque de rien, soutenant ta petite famille sur tes épaules et ce depuis la mort de tes parents. « Ne dis pas de bêtises, tu sais bien que d’une façon ou d’une autre, si je n’étais pas venu, tu serais venue à moi. » ça fonctionnait comme ça. Un jour ne pouvait se passer sans que ce manque s’installe, t’étouffe, vous étouffes. Ce besoin continuel d’être là l’un pour l’autre, de rester à une proximité évidente. Tu ne pouvais pas t’en empêcher, tu devais la voir, rester à ses côtés, la voir et ce, même l’espace de quelques instants. Sa tête vient se poser contre la tienne, sa main glisse sur ta joue et tu soupires, tu frisonnes, tu profites de cet instant qui vous appartient.

Tu ricanes légèrement face à sa taquinerie, posant ta main sur la sienne pour serrer celle-ci légèrement. « Non, j’ai dit que tu m’épuisais…sans toi, clairement, je serais increvable. » Venant déposer un baiser dans la paume de sa main, tu te redresses convenablement en lâchant calmement sa main en soupirant. « J’accumule les heures supplémentaires pour l’instant, je suis justement passé pour donner de l’argent à Jasmine, histoire qu’elle ne reste pas sans rien. » Pour toi c’est naturel, c’est normal. Tu es le grand-frère, tu dois t’occuper de ta cadette. Ton regard glisse sur les alentours, repensant aux nombreuses heures, années que tu avais passé ici lorsque tu étais encore un étudiant. Ça te manquait. « D’ailleurs, je suis passé aussi pour programmé notre soirée…tu passes ce soir à l’appartement ? Film, popcorn, toi et moi ? Et non, pas de film à l’eau de rose, je suis pour un bon film d’horreur ! » Reposant ton regard sur la jeune rouquine, tu souris en coin, sachant parfaitement bien qu’elle n’allait pas refuser.


electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
A l'impossible nul n'est tenu
Angeline MontroseA l'impossible nul n'est tenu
let me contact you
Mon arrivée sur Gemories date du : 06/04/2017 et j'ai déjà posté : 123 messages et obtenu : 398 points. On me dit souvent que je ressemble à : Holland Roden et je crédite : Green Arrow Sur internet on me connait sous le pseudo : Dylie
Etant né(e) le : 12/07/1992 j'ai actuellement : 25 ans. De nationalité : Anglaise j'en suis plutôt fier(e) : . Dans la vie de tous les jours, je suis : Etudiante et on peut m'affilier : Tinley School secrètement ou non. Actuellement : célibataire j'ai un penchant pour : Hommes.

Lun 17 Avr - 21:02

Un peu d'air frais...
Alekseï Löwewald
Effectivement, je crois que mise à part Charlize ma meilleure amie et lui, personne d'autre ne me connaît vraiment. Ce n'est pas toujours facile de se livrer aux gens. Tu en as toujours qui finissent par te trahir ou te tourner le dos, voir même s'éloigner. Alors trop en dire, n'est pas toujours qelque chose à faire. J'aime garder une part de mystère. Mais avec mon gardie, c'est impossible. Il sait presque ce que je pense à la minnute où je le pense. Oui, je ne peux rien lui cacher et puis avec son regard, si beau si profond, je n'arrive jamais à garder bien longtemps le secret. En le trouvant, j'ai trouvé un autre frère, un meilleur ami, un confident. Reste à savoir au fond de moi, si j'ai aussi trouvé un véritable amour pour lui. J'ai cet impression que oui, qu'il est fait pour moi. Quelque chose me pousse à le croire. Les sentiments se mélangent, s'entrelacent entre eux. Je suis perdue mais je préfère le garder pour moi. Je le connais que trop bien, lui qui aime sa liberté, ce rebel de l'amour. Je ne veux pas l'enchaîner et faire de lui un autre homme. Il est bien trop bien seul et moi à ses côtés pour mieux l'aider dans ses moments de joies ou de tristesse. Je ne vous cache pas que je boue lorsqu'il regarde une autre fille que moi. Je commence à détester ces filles là, alors qu'elles pourraient être de bonnes amies. ça me pourri un peu ma vie sociale mais c'est ainsi, je n'y peux rien. Il y a peu, j'ai décidé d'en parler à Charlize, elle est de bons conseils pour moi. Peut être qu'elle arrivera à m'aider à mieux comprendre notre relation à Aleksei et moi.

C'est vrai que ma relation avec la soeur de Leks n'est pas facile, surtout pour lui, je m'en rends bien compte. Mais encore une fois, une certaine jalousie me prends. J'ai le besoin de m'acapparer Leks pour moi et lorsqu'il passe du temps avec elle, je suis jalouse. Je veux à tout prix qu'il fasse attention à moi. C'est une torture d'être comme ça. Je fais également du mal à Jasmine, j'en suis consciente. Il n'a plus qu'elle comme famille. J'essaye pourtant parfois d'être plus compréhensible mais le naturel revient au galop. Et puis, Jasmine me déteste tellment maintenant qu'à chaque fois elle me lance des piques. Je suis donc forcée de répondre. Je ne suis pas du genre à me laisser faire. Du coup, je ne parle pas trop de Jasmine à Leks. Je veux éviter qu'on se fache. " Je sais bien que je dois te partager avec ta soeur. Parfois, je me dis juste que au vu de votre situation familiale, tu aurais mieux fait de ne pas me trouver. La famille devrait être plus important que le reste. Et puis ça t'aurais évité nos disputes. J'aimerais vraiment m'entendre avec elle mais je n'y arrive pas. Ne m'en veux pas", lui dis-je en souriant.

Il est vrai que les journées sont longues sans le voir. Je passe mon temps à regarder mon portable pour voir si j'ai un message de sa part, ou à moi, lui envoyer des messages. C'est un peu débile, je sais...Que peut-on se raconter ensuite quand on se voit? Et bien tout et n'importe quoi. C'est juste incroyable. Nous avons toujours de quoi dire même si ce n'est pas vraiment très intelligent. Je sais que c'est comme dans un couple, il faut savoir souffler de temps à autre et ne pas toujours tout faire tous les deux. " C'est vrai, je ne peux pas me passer de toi!".[/b] Moi l'épuiser? Ok, peut être bien. Je suis assez énergique, et j'ai parfois, pas tout le temps, le sang chaud. Mais je peux en dire autant à son sujet. Il m'épuise tout autantt puis ce qu'il ressent, je peux le ressentir aussi. [b]"Increvable certes mais tu t'ennuierais tellement sans moi. Tu ne serais pas du tout le Aleksei qu'on connait et qu'on aime tant mon chou." Je sentis ses lèvres douces dans le creu de ma main. Cela me chatouilla légèrement pour ensuite le regarder dans les yeux. C'est un grand frère génial. Il gère sa soeur tellement bien. En même temps, il n'a pas trop le choix. Si seulement ses parents étaient toujours là. Ils n'auraient pas à s'épuiser autant pour ramener des sous à la maison. Mais il le sait, il peut compter sur moi s'il le souhaite. Je sais qu'il ne voudra jamais que je l'aide financièrement mais je le ferais quand même. " Tu devrais songer à un moment donné de te reposer quand même, je n'aime pas te voir si fatigué même si je comprends votre situation à toi et ta soeur." J'essayais de faire disparaître la méchante pensée qui me venait en tête. Si seulement, il n'avait pas de soeur. Ange! Tu es juste une fille horrible quand tu t'y mets. Puis, un sourire vint se dessiner sur mes lèvres roses. Chouette, une soirée avec lui en perspective! J'achète! " Ah mais avec plaisir mon cher que je passe chez toi! J'adore ce genre de petite soirée avec toi, tu le sais. hein! Non pas de film d'horreur, je vais te boussiller la soirée à crier ou à me coller à toi tellement j'ai peur. Et je risque de te pincer, tu demanderas à Charlize, je lui ai fait des bleus. Film fantastique ou d'action c'est mieux!" Ok, quand on regardait ce genre de films, je me collais à lui aussi pour me sentir protégée mais aussi pour avoir ce contact que j'affectionne tant. Si seulement, cette attraction entre nous me fichait parfois la paix...Et puis il faut l'avouer, j'ai toujours ce baiser en tête. Et si je recommençais, m'en voudrait-il? Oh Ange arrête d'y penser, à force ton comportement devient bisarre et ta relation avec lui change et c'est hors de question. Nous sommes tellement bien ainsi! Regardes, il est tellement heureux comme ça. SOn regard, son sourire si beaux, si... Je m'égare encore! Reprends donc toi!

electric bird.


_________________

I CAN LIVE UNDERWATER

©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
let me contact you

Revenir en haut Aller en bas
 
Besoin de prendre l'air Feat. Alekseï
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tiens on a besoin de mon aide maintenant ? - feat Xander
» Quelle armure+ prendre?
» [RP] Oui, ce soir tu vas prendre
» Besoin d''aide=>Panda air niveau 109(actuelement)
» J'ai besoin d'aide merci

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GEMORIES :: Tinley School :: ride across the river. :: Grand Jardin-
Sauter vers: