CalendrierAccueilRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexionFAQ
OUVERTURE forumAprès de longs mois, Gemories ouvre enfin ses portes le 5 avril !
Attention AttentionPassez bien sur les annexes afin de pas faire d'erreur technique !
Message pas importantSinon plein plein plein de love les amours, on vous aime déjà tous hyper fort.
soucis de codageOn rencontre des petits soucis de codage. On règle les soucis au plus vite !

Partagez | 
 

 Ozriel ℘ In the middle of the night

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
La force favorise les audacieux
C. Adriel St-ClairLa force favorise les audacieux
let me contact you
Mon arrivée sur Gemories date du : 03/06/2016 et j'ai déjà posté : 233 messages et obtenu : 655 points. On me dit souvent que je ressemble à : Chris Wood et je crédite : BALACLAVA (avatar) | .sassenach (signature) | tumblr (gifs). Sur internet on me connait sous le pseudo : .sassenach.
Etant né(e) le : 31/07/1992 j'ai actuellement : 24 ans. De nationalité : française j'en suis plutôt fier(e) : . Dans la vie de tous les jours, je suis : étudiant en Droit et on peut m'affilier : à l'école Tinley secrètement ou non. Actuellement : en couple avec la belle Bellamy j'ai un penchant pour : les femmes et leurs belles courbes, leur sourire enjôleur et leur caractère bien trempé.

Jeu 6 Avr - 12:42

Ozalee & Adriel
I’ve been walking this road of desire, I’ve been begging for blood on the wall.
I don’t care if I’m playing with fire, I’m aware that I’m frozen inside. I have known all along.
••••

« Le haut de forme c’est obligatoire ? Autant je comprends le détail de la canne mais ça … non vraiment. » Mon regard ne quitte pas l’affreux chapeau que j’ai entre les mains avec l’envie de le faire disparaitre comme par magie. Pourtant, j’ai l’habitude de me "déguiser", de porter des tenues d’époque pour chaque saut dans le temps mais il y a certaines modes que j’aime moins que d’autres. Serré dans les vêtements que je porte, c’est à croire que durant l’ère victorienne les hommes aimaient les tenues inconfortables et porter couche sur couche. Esteban s’arrête de mesurer un tissu pour me regarder qui sort de la cabine et à son sourire amusé au coin des lèvres je sais qu’il se paye ma tête. « Oui ! Comme la canne et cette affreuse cravate trop large. Maintenant arrête de te plaindre et tes mauvaises ondes et toi pouvez partir faire ce que vous avez à faire. » Levant les yeux au ciel je tourne les talons en attrapant ma canne au passage et je me retiens de poser le chapeau sur l’une des tables et prétexter plus tard l’avoir malencontreuse oublié. Ça ne marchera pas, je le sais d’avance et je me résigne donc à le garder à la main tandis que je me rends vers la salle du chronographe, un chemin que je connais par cœur depuis le temps. Aujourd’hui je vais élapser uniquement avec Ozalee et je ne suis pas certain d’en être ravi. L’idée de rester enfermé dans une pièce avec elle plusieurs heures me fatigue d’avance. Honnêtement j’aurais adoré que Calista et Connor soient avec nous mais arrivent certaines fois où les pierres partent uniquement en duo. Enfin, j’entre dans la pièce, tête baissée, mon attention portée uniquement sur mon chapeau jusqu’à arriver à ma place. Là je lève la tête et … et tout se coupe. Concentré sur Ozalee, je la détaille de la tête aux pieds et fais le chemin inverse en essayant de ne pas avoir la mâchoire qui tombe au sol. Je secoue imperceptiblement la tête et reprends contenance. « Sympa la tenue. » Lâché-je un peu ironique ce qui est vraiment le comble lorsqu’on regarde celle que je porte … enfin qu’importe. « Bien, vous êtes enfin là. » Oui, malheureusement pensé-je en regardant volontairement droit devant moi. « 1888, le soir. Vous serez dans une maison sécurisée pour environ trois heures, évitez de sortir … ce n’est pas recommandé. » Qu’est-ce qu’il l’est de nos jours ? Enfin je comprends rapidement qu’il n’est pas question de la menace qui pèse à chaque fois que nous partons dans le passé mais bien de cette sombre période au cours de laquelle Jack l’Éventreur sévissait. « Les dames d’abord. » Je désigne le terminal et laisse Ozalee élapser avant moi. Un soupire, je pose ma paume à mon tour et je suis propulsé immédiatement dans une pièce plus sombre, éclairée à la bougie et qui sent un peu trop l’humidité à mon goût. « J’espère qu’on est loin de Whitechapel. » Non mais parce que franchement passer la soirée à me demander si on va entendre une prostituée hurler ça me branche moyennement.

••••

by Wiise @Ozalee J. De Villiers

_________________
Nobody can save me now
Just one more time before I go I'll let you know that all this time I've been afraid, wouldn't let it show. Nobody can save me now. Stars are only visible in darkness. Fear is ever-changing and evolving and I have been poisoned inside but I, I feel so alive.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
La force favorise les audacieux
Ozalee J. De VilliersLa force favorise les audacieux
let me contact you
Mon arrivée sur Gemories date du : 03/06/2016 et j'ai déjà posté : 233 messages et obtenu : 778 points. On me dit souvent que je ressemble à : Katherine (cute) Mcnamara et je crédite : ava : lux aeterna | sign : alas Sur internet on me connait sous le pseudo : exotic (sarah).
Etant né(e) le : 04/04/1992 j'ai actuellement : 25 ans. De nationalité : anglaise j'en suis plutôt fier(e) : . Dans la vie de tous les jours, je suis : étudiante en management, droit (M) et astronomie (m) et on peut m'affilier : à la Tinley School, mais aussi héritière de l'école secrètement ou non. Actuellement : célibataire j'ai un penchant pour : les beaux mâles.

Ven 7 Avr - 15:12



In the middle of the night

C’est le souffle du vent qui me réveilla en sursaut de mon petit canapé improvisé. Le ciel commençait à s’éclaircir de nouveau, donnant un spectacle magnifique. Les couleurs orangés, se mêlant parfaitement au ciel bleuté d’étoiles  m’étonnera toujours. J’avais encore veillée assez tard, plongée à contempler les galaxies et les étoiles. Quelque chose dans ce ciel me réconfortait, et l’espoir qu’une représentait peut-être un être perdu m’apaisait. C’était une façon à moi d’être plus proche de lui qu’il ne le saura jamais. Parce qu’il n’existait plus. Passant une main dans mes cheveux, je me rassie correctement et frissonna. J’étais gelée, malgré la couverture que j’avais apportée. J’avais du m’endormir sans m’en rendre vraiment compte. Je pris quelques longues minutes pour décider à finalement descendre de ma tour mystère, et marcha en direction de ma chambre. Avant d’arriver devant l’immense portail de la maison Vulcain, je fus hélas interpelée. « Tu t’es encore endormie sur le toit. » Son air était autoritaire, comme devrait l’être celle d’une mère. Pourtant lorsque je la regardais, je ne voyais qu’une adulte, de mon âge. C’était toujours perturbant, à chaque fois. « J’étais seule. » « Le toit est interdit aux élèves, Ozalee. Il n’est pas sécurisé. » Je roulais des yeux avant d’ouvrir la porte de ma section. « Ca va, j’ai été prudente. » « Tu n’en fais qu’à ta tête, comme ton père. » « C’est pour ça que tu l’aimes » dis-je avec un léger sourire. Elle soupira à cette réplique, et finit par m’annoncer. « Tu vas élapser, avec Adriel, aujourd’hui. Seuls. » « Quoi ?! » Elle se foutait de moi, là ? « On a bien vu que vous vous n’entendiez pas. C’est pour votre bien. Fais donc un effort. » Je secouais la tête, en soufflant « Parfait » La seconde j’entrais dans les dortoirs afin de prendre une bonne douche pour me préparer.

***

« Vous êtes vraiment belle, Mademoiselle Ozalee » Je lui souris. C’était un adepte dédié à la salle du Chronographe. J’étais arrivée la première, dans mon costume d’époque. A vrai dire, la robe n’était pas très pratique malgré un tissu soyeux. Elle me coupait le souffle à chaque inspiration, et je devais toujours faire attention à ne pas marcher dessus. Sans parler de ce petit chapeau sur mes cheveux en chignons qui retombaient en boucle. J’aimais les costumes, mais ce n’était jamais pratique. « C’est gentil, merci » dis-je finalement en entendant Adriel entrer. « Sympa la tenue. » Mon regard le détailla une seconde, mon cœur se serrant, mes pensées allant vers Max une énième fois. « Horrible cravate » dis-je d’un ton presque désintéressé. Ne devrais-je pas faire des efforts ? Sans doute, mais je n’en avais pas encore. L’adepte nous indiqua les détails. 1888, le soir. L’ère victorienne, Jack l’éventreur sévissant. Pourquoi diable nous envoyer là-bas ? Je fus la première à passer dans le chronographe, posant ma main. Une légère étourdie se fit sentir, et la seconde d’après, mes yeux clignotant, je me retrouvais dans une salle sombre, éclairée par une simple bougie. Je soupirai grandement, fatiguée de ma nuit, lorsque la voix d’Adriel brisa le silence : « J’espère qu’on est loin de Whitechapel » J’haussais les épaules, avant de m’asseoir sur le canapé de la pièce. « Qu’importe. On est bloqué 3 heures. »



© MADE BY SEAWOLF.

_________________
I swear i lived
I owned every second that this world could give. I saw so many places, the things that I did, with every broken bone, I swear I lived.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
La force favorise les audacieux
C. Adriel St-ClairLa force favorise les audacieux
let me contact you
Mon arrivée sur Gemories date du : 03/06/2016 et j'ai déjà posté : 233 messages et obtenu : 655 points. On me dit souvent que je ressemble à : Chris Wood et je crédite : BALACLAVA (avatar) | .sassenach (signature) | tumblr (gifs). Sur internet on me connait sous le pseudo : .sassenach.
Etant né(e) le : 31/07/1992 j'ai actuellement : 24 ans. De nationalité : française j'en suis plutôt fier(e) : . Dans la vie de tous les jours, je suis : étudiant en Droit et on peut m'affilier : à l'école Tinley secrètement ou non. Actuellement : en couple avec la belle Bellamy j'ai un penchant pour : les femmes et leurs belles courbes, leur sourire enjôleur et leur caractère bien trempé.

Mar 18 Avr - 22:23

••••

« Horrible cravate » Je ne relève même pas, je ne lève pas les yeux au ciel quand bien même en ai-je envie. Non, je me contente simplement de l’ignorer considérant qu’il s’agit là de la réaction la plus sage, surtout si nous devons rester coincés dans la même pièce pendant des heures. Parfois je me demande pourquoi je n’ai pas fait la démarche pour changer d’hoplite. Je sais que les cas de changements sont assez rares mais la mésentente entre Ozalee et moi est telle que je sais qu’un jour ça finira par véritablement exploser. Il n’y a pas que nos caractères qui sont des dangers, nos pouvoirs (même séparés de nos gardiens) le sont aussi. Cependant je reste, probablement par curiosité et par besoin de découvrir ce qui peut pousser cette furie rousse à me détester comme elle le fait. Bref, nous finissons par élapser et atterrir dans cette maison du dix-neuvième siècle si peu éclairée. Ozalee ne tarde pas à se laisser tomber sur le canapé tandis que je fais le tour de la pièce dans l’espoir de trouver quelque chose pour m’occuper. L’appartement – parce que c’est ainsi que je qualifierais un tel endroit – n’est pas bien grand. Aucune salle de bain, uniquement trois pièces pratiquement pas séparées. La pièce principale dans laquelle est restée mademoiselle De Villiers, ce qui pourrait ressembler à une minuscule cuisine derrière et une chambre aussi petite avec un seul lit. Un logement modeste qui bien vite me donne l’impression d’étouffer. Les paroles de la jeune femme me rappelant que nous sommes coincés ici trois heures terminent de me donner envie de prendre l’air. « Tu fais ce que tu veux, mais moi je sors de là. » L’informé-je en avançant à grands pas vers la porte d’entrée. Habituellement je suis celui qui préfère rester enfermé. Même si je n’aime pas les règles, je tiens un tant soit peu à ma vie pour ne pas aller la risquer en faisant mon touriste dans le passé, mais je viens de développer une claustrophobie que je ne pourrais faire disparaître qu’en sortant de là. La main sur la poignée, je finis par me retourner vers Ozalee toujours assise. « Ça te tente ? » Finis-je par lui demander après avoir brièvement penser le pour et le contre. J’aurais pu la laisser là sans me préoccuper d’elle, seulement aussi agaçante qu’elle soit, nous sommes un duo, nous devons veiller l’un sur l’autre et surtout je n’ai pas envie qu’elle me reproche quoi que ce soit par la suite.

••••

by Wiise @Ozalee J. De Villiers

_________________
Nobody can save me now
Just one more time before I go I'll let you know that all this time I've been afraid, wouldn't let it show. Nobody can save me now. Stars are only visible in darkness. Fear is ever-changing and evolving and I have been poisoned inside but I, I feel so alive.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
let me contact you

Revenir en haut Aller en bas
 
Ozriel ℘ In the middle of the night
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Shadow Night
» Fight Night Round 4
» Armée du chaos, Night Lord
» Le Golem dans Night slashers ?
» Castlevania: Symphony of the Night [Psone-Saturn-XLA]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
GEMORIES :: The Past :: London, Victorian Era-
Sauter vers: